Silence de SEVERAC éd. Syros

Pour la première fois, Jules prend de l’ecstasy au cours d’une rave. Malheureusement, la drogue est coupée avec une substance toxique. Ses copains le retrouvent évanoui près des enceintes. Résultat, après quelques jours de coma, il se réveille avec un diagnostic sans appel : surdité irréversible. Il va devoir apprendre à vivre avec son handicap. La police lui rend visite à l’hôpital afin qu’il les aide dans leur enquête pour mettre cette drogue hors circuit. Cas de conscience pour Jules : dénoncer le dealer qui l’a fourni, c’est impliquer son meilleur ami… alors il décide de mentir et prétend ne pas se souvenir. Les inspectrices ne sont pas dupes et tentent de le faire parler. L’enquête ne fait que commencer, et ses ennuis avec, car s’il est un menteur pour la police, ses amis pensent qu’il est une balance…

L’auteur ne sombre pas dans le mélodrame malgré deux sujets difficiles : la drogue et le handicap, et traite son sujet avec beaucoup de justesse et d’émotion. Un excellent roman à faire lire aux adolescents, afin de les informer sur les risques de la drogue. Les consommateurs montent haut dans leur « trip », mais certains ont une descente cauchemardesque dont ils gardent de graves séquelles. Et cela n’arrive pas qu’aux autres…

Dès 13 ans


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s