Courir avec des ailes de géant de MONTARDE, éd. Rageot

Glenn a appris à courir avec son père et il adore cela! Contrairement à ses frères qui cherchent à éviter ces courses quasi quotidienne, il suit son père, admiratif et retient toutes les leçons de ce dernier pour « bien » courir.

Seulement voilà, l’univers de Glenn s’effondre quand son père meurt dans un accident d’avion. Sa mère, française, ne veut plus vivre en Australie. Elle revient avec ses 3 fils en France, auprès de ses parents.

Si ses frères s’adaptent plus ou moins bien à la situation, Glenn lui a subit un tel choc émotionnel qu’il se révèle incapable de communiquer en français. Il le comprend mais n’arrive pas à s’exprimer autrement qu’en anglais. A l’école sa maîtresse va transformer ce handicap en force : ainsi toute la classe va pouvoir progresser en anglais!

Mais à la maison, cette incapacité ne facilite pas la communication avec son grand-père qui ne comprend pas un mot d’anglais… Curieusement c’est lui qui va comprendre Glenn et l’aider à faire son deuil grâce à la course. Il va devenir son entraîneur et ainsi l’inscrire  en secret à un semi-marathon qui aura lieu à Sydney…

Une écriture fine et sans pathos : un beau roman sur le deuil, qui m’a tiré plus d’une larme à la lecture!

A découvrir dès 10 ans

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s